1888 - 09/12/17 - Pascal COSTES - 70,5 km - homologué

le 09.12.17 21:27

Pascal a écrit:Pas mal de monde cet après-midi à St Lieux. 4 PM au déco, + les élèves de William. Décollage réussi à la 4ème tentative (: probablement un peu fainéant sur la course, je compte trop sur le moteur et je ralenti), mais la 2ème tentative était la plus "belle": j'ai oublié de raccrocher les sangles au niveau des jambes --> le PM a bien failli décoller sans moi!  Smile
1h45 de balade dans une aérologie calme, en tenue de ski, sauf les gants <-- c'est là que ça pèche un peu

affraid
L'oubli des cuissardes, c'est quasiment la seule chose qui peut tuer un pilote de paramoteur au déco (avec le lâcher de commandes plein gaz à moins de 30m).
C'est pour ça que ma prévol se résume aux "5A" : Accroché, Accroché, Accroché, Accroché, Accroché (les cuissardes, tout le reste ne porte pas).

A part ça beau vol, tu vas me dépasser au classement (plus de vol pour moi cette année, poignet cassé).  Razz



Dernière édition par Admin le 17.12.17 21:24, édité 1 fois
avatar
Admin
Admin


le 10.12.17 8:42

cela s'explique: dans ma procédure nominale, l'accrochage des cuissardes se fait lorsque je m'assoies dans la sellette (comme tout le monde probablement). Après le déco râté, je commence à décrocher les cuissardes pour déposer le PM au sol, lorsque je vois accourir un copain: ma voile étant quasiment en place, il la repositionne en qlques secondes et propose de redémarrer le moteur. C'est cet enchaînement inhabituel et rapide qui m'a fait oublier que je venais de décrocher les cuissardes...
Après, je n'ai pas trouvé cela vraiment dangereux/piégeux: dans la course, dès que la voile a généré de la portée, j'ai senti que le PM glissait dans mon dos, et j'ai relâché l'accélérateur immédiatement. Mes pieds n'ont jamais décollé du sol.

Sur le coup, cela m'a plutôt fait rire (... un peu jaune car je venais de foirer un déco "quasi-gagné")

PS: je donne les détails; cela pourra peut-être resservir à d'autres
avatar
Pascal31


le 17.12.17 21:22

Ouais c'est un grand classique, hyper-connu en parapente.
Plein de parapentistes se sont tués comme ça, des histoires terribles du gars qui se raccroche à la ventrale et qui fini par ne plus en pouvoir et chute de plusieurs centaines de mètres devant ses potes impuissants.
J'ai connaissance d'au moins un cas mortel en paramoteur (mais je ne sais plus où et quand).

C'est pour ça que quand j'ai le moteur sur le dos, c'est tout de suite "attacher les cuissardes".
Et quand je détache les cuissardes, je pose le moteur, même si quelqu'un me parle en même temps.
A RETENIR : MOTEUR SUR LE DOS + CUISSARDES DETACHEES = SITUATION EXTREMEMENT DANGEREUSE = INTERDIT.

Désolé d'insister, mais on nous emm... pour plein de trucs de pseudo-sécurité qui servent à rien, mais ça, ça tue !

------------------

Depuis quelques accidents, j'ai rajouté à ma listedes trucs mortels l'histoire de "la coupure moteur à 10 m/sol pein gaz sans avoir les freins dans les mains".
Solution = 1)s'installer dans la sellette uniquement en pallier  2)attendre 30 m pour s'installer.

------------------

Pour moi ces deux évènements sont les seuls vrais dangers au déco.
Tout le reste, ce n'est que du matériel ou une cheville ou un bras.
avatar
Julien



Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum